VENDREDI 30 AVRIL 2021 | Se rappeler l’essentiel, voilà ce que La Carotte Polaire souhaite à ses auditeurs avec la sortie de son single Éclore. La chanson se veut un rappel de prendre le temps, de prendre soin de nous, de celleux qu’on aime, et de faire bourgeonner nos petites attentions quotidiennes, pour qu’elles puissent éclore au grand jour et fleurir, pour le meilleur ou pour le pire. 

La Carotte Polaire est une entrepreneuse aux nombreux projets. À l’automne dernier, elle choisit de se dédier à la production d’un troisième album nommé Célibataire Endurcie à venir à l'automne 2021, qui devient alors la priorité créative #1 pour l’auteure compositrice interprète. En effet, la nature autoproduite de ce troisième album laisse une liberté nouvelle à l’artiste qui souhaite ajouter un caractère plus prog à sa musique dream pop/chanson folk. La nouvelle coproduction et coréalisation avec Louis Jeay Beaulieu a d’ailleurs permis de faire fleurir l’extravagance et l’intensité de l'artiste indépendante. Pour donner un avant-goût du LP à venir, La Carotte Polaire lance donc aujourd'hui, en primeur, sa nouvelle chanson Éclore.

Éclore trouve son charme dans l’image sonore que la chanson évoque, notamment avec les cordes qui bourdonnent aux oreilles comme des abeilles, et leurs pizzicati espiègles qui enrobent la voix de La Carotte Polaire avec candeur. Les glissandos vocaux rappellent l'ingéniosité de l’éclosion, et permettent à la chanson de se transformer aussi aisément et naturellement qu'un bourgeon en fleur. La production du single Éclore et l’écriture de l’album Célibataire Endurcie a donné l’opportunité à La Carotte Polaire de renouer avec le piano, son instrument de prédilection.

Parmi les musiciennes et musiciens accompagnateurs/trices, notons Melyssa Lemieux aux choeurs, Louis Jeay Beaulieu aux guitares, Nicolas Fontaine à la basse, Samuel Morin à la batterie, et les arrangements de cordes sont une interprétation de Karine Bouchard au voloncelle et Amanda Gibeau au violon. Les paroles, la musique et l'image de couverture sont signées de la main de Claudia Laurin, la prise de son et le mixage par Louis Jeay Beaulieu, alors que le matriçage a été pris en charge par Philip Gosselin chez Le Lab Mastering Studio.

UNE TOURNÉE DE PARCS POUR MIEUX ÉCLORE 

La Carotte Polaire souligne la sortie du single Éclore en orchestrant une tournée de performances publiques dans les parcs de l'île de Montréal cet été. En effet, l'artiste offrira une trentaine de performances de juin à septembre, à raison de deux représentations par semaine, le mercredi et le samedi en formule 5 à 7 un peu partout à travers la ville de Montréal. Pour suggérer un parc à l'équipe de La Carotte Polaire, vous n'avez qu'à répondre au sondage sur son site web homonyme, www.lacarottepolaire.com et les lieux désignés seront annoncés sur son site web, et ses pages Facebook et Instagram. C'est armée de sa bonne humeur et de son kit de busking que La Carotte Polaire vous attend dès juin pour égayer vos soirées d'été montréalaises et Éclore ensemble au soleil.

-30- 

RELATIONS DE PRESSE & PISTAGE RADIO: Claudia Laurin - (418) 390-3108 - lacarottepolaire@gmail.com 
MGMT & SPECTACLES: Elody Bachoffner - labachoff@gmail.com 

 

MONTRÉAL | Pour réconforter une province aux rues désertées d’enthousiasme et dénuées d’extravagance depuis le début de la pandémie, l’artiste montréalaise La Carotte Polaire nous offre, ce vendredi 5 février prochain, un remix de sa chanson Le temps s’oublie, produit par nul autre que Jules Henry. Considérée comme un défouloir auditif,  cette adaptation de son oeuvre originale vous invite à profiter du confinement pour vous laisser aller et perdre le fil du temps : l’occasion rêvée de transformer le salon en piste de danse! 

Hache de guerre: une nouvelle chanson pour La Carotte Polaire et Virginie B 

disponible sur toutes les plateformes dès le 4 septembre 2020
spectacle le 11 septembre à L'Orbite en formule 5 à 7 


Il s'agit d'une collaboration entre deux artistes émergentes indépendantes de la scène montréalaise, qui dénonce le climat de compétition omniprésent dans l'industrie de la musique et souhaite inspirer leurs collègues et le public à participer à #LaFinDeLaGuerre.  

Tout est né lors de la participation des deux auteures-compositrices-interprètes au concours En route pour la gloire des Francos de Montréal l'été dernier. Plutôt que de se mettre en mode compétition, elles se sont plutôt liées d'amitié. Si bien que lorsque La Carotte Polaire a remporté le grand prix, comprenant notamment l'enregistrement de deux chansons, elle a décidé de faire appel à Virginie B. pour concevoir l'une des deux compositions, Hache de guerre. 

En découle une chanson indie folk/dream rock qui traduit bien la volonté des deux artistes d'enterrer les animosités et la compétition trop omniprésentes dans le milieu de la musique émergente. Les autrices souhaitent ainsi inspirer leurs collègues de l'industrie à se considérer comme des allié.es plutôt que de se voir comme des menaces ! Dans un deuxième temps, désireuses de bien illustrer leur démarche en sortant des cadres du traditionnel vidéoclip, le tandem a décidé de se plonger dans la création d'un documentaire, en collaboration avec les auteurs de La Guerre des tuques, qui gravite autour d'une discussion entre les artistes à propos des raisons qui les ont poussés à écrire leurs oeuvres. On peut facilement y voir des parallèles entre la compétition parfois malsaine qui réside dans l’industrie de la musique en 2020, et les enfantillages qui vont parfois un peu trop loin.

Audios

Vidéos