De l'enregistrement Célibataire Endurcie

Ajouté au panier Indisponible En rupture de stock

Paroles

Mon rictus te dit tout ce que mes lèvres ont tu
Dans l’alcoolémie des tendresses dont on s’éprend
Mes dents mordent trop fort pour camoufler l’ardeur
Mes sourires trop francs pour diluer l’espoir

J’ai mis mes gants blancs de travers
J’ai déchiré leurs doigts, pauvres bouc émissaires
J’ai peine à dissiper les envies qui m’affligent
Quand j’enracine mes ongles dans le terreau de ta peau
J’aime la mienne à vif alors épluche-moi jusqu’aux os

(épluchés jusqu’aux os)
Comme les squelettes dans le placard (On s’est fait la peau)
Cachés au creux d’un garde-robe (Épluchés jusqu’aux os)
Tapis au fond d’un tiroir (On s’est fait la peau)
Pour vivre des amours blemmophobes (Épluchés jusqu’aux os)

Embrasse-moi encore je t’en pries
Enlace-moi toujours, aujourd’hui
Éreinte-moi trop fort, viens ici
Viens me prendre tout, mais donne-moi aussi

En dépit des débats, de ton cœur en émoi,
J’ai connu tes déboires, de ton âme les états
J’ai encore laissé sa chance au coureur
Puis j’ai croisé les doigts, ah….

Tu me voulais tard, moi j’étais de bonne heure,
Mais j’ai fermé les yeux, détourné le regard,
Parce que soyons honnêtes, je n’avouerai jamais
Mon étrange obsession pour le parfum de ta peau
J’aime la mienne à vif, alors épluche-moi jusqu’aux os.

(épluchés jusqu’aux os)
Comme les squelettes dans le placard (On s’est fait la peau)
Cachés au creux d’un garde-robe (Épluchés jusqu’aux os)
Tapis au fond d’un tiroir (On s’est fait la peau)
Pour vivre des amours blemmophobes (Épluchés jusqu’aux os)

Embrasse-moi encore je t’en pries
Enlace-moi toujours, aujourd’hui
Éreinte-moi trop fort, viens ici
Viens me prendre tout, mais donne-moi aussi

Je n’ai que peu à perdre de toute façon
J’ai percé tous les trous dans ma mémoire
Je n’ai que peu à faire de peu de raison
Avec elle c’est tout ou rien au pur hasard
Une épidémie se propage quelque part entre mes veines et toi-ah, ah-ah
Je te l’avoue, ah-ah, ah-ah

(On s’est fait la peau, épluchés jusqu’aux os)
Pour vivre des amours blemmophobes (On s’est fait la peau)