De l'enregistrement Célibataire Endurcie

Ajouté au panier Indisponible En rupture de stock

Paroles

Tu aimes mieux, les « je te veux » que les « tu me manques » 

Tu aimes mieux, les joues en feu que les années en banque
Tu aimes mieux surtout ne pas jouer franc jeu, pour garder ta vie de cancre

Plutôt qu’oser à deux découvrir le sens

Le pourquoi du comment je suis devenue mienne

Élaborer le plan de mes histoires en quarantaine

Faire de moi ta science, l’objet de tes nuits

Dont tu te serais épris, mais je ne sais jamais comment t’aimer

Un peau plus tendre, un cœur moins doux 

Les yeux perçants, un regard flou

Un ton plus franc, un air moins fou,
Un être vivant dont tu changerais tout
Les mains étranges, les doigts qui s’nouent

Les jambes qui tremblent, qui tombent à genoux,

L’échine courbant, les épaules à bout

Un être vivant dont tu changerais tout
Mais je ne sais jamais comment t’aimer

J’aurais voulu, voir clair dans ton jeu dès le départ

J’aurais voulu laisser une part des choses au hasard

J’aurais voulu … y croire

Plutôt que de foutre le feu au décor

Aux conventions tacites, d’une société malsaine

Aux idées illicites, aux possibles idylles que l’on freine

Brulons les standards, nos attentes aussi 

Pour égayer l’ennui, mais je ne sais jamais comment t’aimer

Un peau plus tendre, un cœur moins doux

Les yeux perçants, un regard flou

Un ton plus franc, un air moins fou,

Un être vivant dont tu changerais tout

Les mains étranges, les doigts qui s’nouent 

Les jambes qui tremblent, qui tombent à genoux, 

L’échine courbant, les épaules à bout

Un être vivant dont tu changerais tout

Tes mots dans l’vent, tu t’casse le cou, 

Ta gorge s’étrangle pour taire les tabous 

Les quatre vérités qu’on avoue

Un être vivant dont tu changerais tout

Trop sur le dos, le corps échoue

On sait même plus à quoi on joue

Tête première dans la gueule du loup

J’suis un être vivant dont tu changerais tout

Mais je ne sais jamais comment t’aimer